Des fresques abstraites, des portraits surdimensionnés et des panoramas vibrants surgissent dans différents quartiers de la capitale économique célébrant «Sbagha Bagha». Ce festival des arts de la rue participe depuis le 16 octobre à la transformation de plusieurs bâtiments grâce à d’énormes peintures murales réalisées par des artistes internationaux comme l’Espagnol Nano 4814, le Mexicain Cix ou encore le Marocain Fouad Abid.

Ce dernier travaille jusqu’au 22 octobre à Sidi Bernoussi, plus précisément au boulevard Abi Der Al Ghafari. Cet artiste marocain, qui a passé sa jeunesse en France, est depuis son plus jeune âge un trublion graffeur. Grâce au festival Sbagha Bagha, le public découvre en live son travail qui se distingue par l’utilisation de couleurs vives et tranchées et l’exploration d’un univers futuriste porté sur le glitch et la distorsion.

Au niveau de Roches Noires, c’est le Mexicain Cix Mugre qui pose sa touche latine sur un immeuble du quartier. Plus loin, à Sidi Moumen, l’Espagnol Nano 4814 marque de son empreinte un mur de l’artère Mohamed Zefzaf. À l’aide de couleurs prononcées et vives, cet artiste oscille entre abstrait et univers BD pour créer des fresques très détaillées qui appellent aux longues contemplations et à la libre interprétation. Les performances de ces artistes ont été très bien accueillies par les habitants de la métropole. Certains ont même demandé à accueillir des ateliers pareils dans leurs quartiers ou à ce que le savoir-faire de ces artistes soit partagé avec leurs enfants.

Connus pour leur sociabilité, certains Casablancais ont tissé des liens d’amitié avec les participants à ces séances de création graffiti. «Sbagha Bagha» se poursuit ce weekend avec un challenge entre artistes marocains de graffiti. Cette battle se déroulera sur deux jours au quartier Riviera et se fera sur plusieurs étapes éliminatoires. Le premier jour permettra à tous les participants de se démarquer lors de la première étape de «sketching». C’est sur la base de leurs croquis réalisés en direct et devant un jury que huit finalistes seront retenus et invités à revenir s’affronter le lendemain au même endroit.

Le deuxième jour permettra à ces finalistes de s’affronter en graffiti. Cette étape se fera par paliers. Il faudra se distinguer pendant le quart de finale, la demi-finale puis la finale pour pouvoir être déclaré champion de cette première Graffiti Battle de «Sbagha Bagha». Cette compétition exceptionnelle sera animée par des performances musicales en live assurées par le collectif de hip-hop, Block 10.