«L’imaginaire des langues» est le thème du pavillon France au Salon international de l’édition et du livre (SIEL) de Casablanca 2018. Afin de nourrir cette thématique, l’Institut français (IF) du Maroc a retenu cette année une grande diversité d’invités. Jusqu’au 18 février, une quarantaine d’auteurs et d’intellectuels marocains et français participeront aux débats avec le public. Venant de nombreux horizons, les intervenants sont amenés à interroger la fonction de l’écrivain et à proposer une approche renouvelée de la réalité littéraire. Dans ce cadre, l’écrivain et journaliste Daniel Rondeau animera le 10 février (14 h) un débat sur son livre «Mécaniques du chaos». Le même jour, Daniel Rondeau sera à l’Institut français de Casablanca à 20 h 30. Le pavillon France invite également aujourd’hui Sanaa El Aji pour parler de «Sexualité et célibat au Maroc». L’espace accueillera aussi Jalal El Hakmaoui et Nadia Essalmi (11 février), Olivier Rolin et Arno Bertina (13 février), Patrick Boucheron (17 février) et bien d’autres.
La littérature «Jeunesse marocaine» est mise à l’honneur sur le stand du pavillon France avec l’organisation de cinq matinées «Jeunesse». Ces dernières sont articulées autour d’ateliers d’origami, de portraits et de caricatures ou encore de lectures de contes pour les enfants. En outre, l’IF Maroc organise un programme Hors-les-murs de tournées d’auteurs sur l’ensemble du territoire marocain : ceux-ci interviennent en nocturne à l’IF de Casablanca ainsi que dans les lycées et universités de nombreuses villes, telles que Rabat, Fès, Casablanca, Agadir, Marrakech ou Tanger. Les nocturnes se termineront le 17 février par une lecture musicale de l’œuvre «L’esprit de famille» avec François Beaune en présence de l’auteur et du musicien Bachar Mar-Khalif. Le pavillon France accorde cette année une grande importance à la traduction afin de toucher les amateurs de lecture en langue arabe. Ainsi, il organise en marge du salon, une première rencontre professionnelle d’éditeurs français et arabes. À cette occasion, les questions autour des flux de traductions, mais aussi sur les conditions de circulation et de réception des œuvres, les échanges entre éditeurs, la formation des traducteurs et la promotion des auteurs sont abordées.
Cette rencontre entre dans le cadre d’un programme de trois ans initié par le ministère français de la Culture et destiné à soutenir la traduction entre le français et l’arabe.

Rencontre avec Henri Leclerc 

À l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le Conseil national des droits de l’Homme organise, avec le soutien de l’Institut français du Maroc, une rencontre avec Henri Leclerc, pénaliste français et ancien président de la Ligue des droits de l’Homme, autour du livre «La parole et l’action». Il dialoguera avec Michel Tubiana, avocat et militant engagé.