Dans les recommandations présentées mercredi soir, lors d’une cérémonie présidée par S.A.R. la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer (22 novembre), les participants ont également plaidé pour l’encouragement des patientes guéries à s’impliquer dans la lutte contre le cancer du sein et à étendre le bénévolat à l’échelle nationale. Présentées par le directeur général de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, Dr Rachid Bekkali, ces recommandations préconisent aussi d’étendre la couverture médicale à l’ensemble des Marocains, de revoir la gouvernance au niveau des différents centres d’oncologie, de mettre en place un système d’assurance qualité à tous les niveaux et d’améliorer l’organisation des filières de soins entre les différents niveaux. Côté communication, les participants ont appelé à maintenir, une fois par an, les campagnes de sensibilisation sur le cancer du sein et à développer et réaliser au moins tous les deux ans des campagnes de promotion de la vie saine. S’agissant de la détection précoce, les participants ont plaidé pour la poursuite de l’extension des centres de détection, la mise en place d’un système d’information informatisé et l’institutionnalisation des programmes de formation continue. Concernant la prise en charge, ils ont appelé à créer des centres régionaux de diagnostic dédiés aux patients atteints de cancer, à développer des unités de chirurgie gynéco-mammaire dans tous les Centre hospitaliers universitaires (CHU) et à standardiser les protocoles de diagnostic et de prise en charge du cancer du sein. Dans le domaine des soins palliatifs, les participants ont recommandé de généraliser le système d’information informatisé à tous les hôpitaux d’oncologie, de développer des programmes de formation continue pour l’ensemble du personnel et de généraliser les soins palliatifs à domicile à toutes les régions. Quant à la recherche, les participants ont appelé à promouvoir et à structurer les essais cliniques, ainsi qu’à développer la recherche opérationnelle. Ce symposium de deux jours a pour objectif de dresser l’état des lieux de tout ce qui a été réalisé et mis en œuvre en matière de contrôle du cancer du sein à travers les différents axes, du plan, de la prévention, la détection jusqu’au suivi après traitement. La Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers vise à travers l’organisation de cette manifestation, à réunir tous les acteurs de la lutte contre le cancer du sein (corps médical, infirmiers, physiciens et techniciens, gestionnaires, experts, communicants, société civile), afin de mettre en valeur les points forts et d’estimer les insuffisances pour adopter une stratégie nationale plus efficace. Les participants à cette rencontre d’envergure ont débattu de plusieurs thématiques se rapportant à «L’épidémiologie, prévention et communication», «La détection précoce du cancer du sein», «La prise en charge du cancer du sein au Maroc», «La recherche sur le cancer du sein» et «La société civile et le cancer du sein».